La Roumanie et l’or: une relation de 6000 ans

Romania Dacia

Outre les grands détenteurs de réserves officielles d’or comme les États-Unis, l’Union européenne, la Chine et la Russie il y a quelques petits pays qui sont très intéressant à regarder en ce qui concerne l’or. Ce sont trois pays intéressants mais différents: la Suisse, la Roumanie et le Liban. Dans cet article, je vais analyser la Roumanie.

Tout en travaillant sur un article sur les réserves officielles d’or du Canada, j’ai réalisé à quel point l’or est important dans un autre pays que je connais bien, la Roumanie. Le Canada vient de vendre le reste de ses réserves officielles d’or cette année, un processus commencé dans les années 80. Étant roumain j’ai étudié l’histoire de la Roumanie à l’école et j’étais au courant de sa relation étroite et forte avec l’or mais je ne savais pas à quel point il l’est encore aujourd’hui. Au cours de mes récents voyages en Roumanie depuis l’effondrement du communisme en 1989, je fus surpris quand une banque grecque, qui venait d’ouvrir des succursales en Roumanie, faisait de la publicité et la vente d’or au public. Plus récemment lors d’un autre voyage, je fus surpris de voir à nouveau une publicité sur le comptoir du bureau de change d’une autre banque roumaine pour des lingots d’or et des pièces de monnaie en or. Le gouvernement et la banque centrale de Roumanie n’encouragent pas les citoyens à acheter de l’or, mais ils ne la gênent pas non plus. La banque centrale n’augmente pas ses réserves d’or mais contrairement au Canada, elle refuse de vendre ses grandes réserves officielles d’or.

Coson Dacian Coin

Une pièce de monnaie dacienne Coson représentant le roi geto-dacien Coson (moitié du premier siècle avant JC)

Les Daces (aujourd’hui Roumains) vivaient dans un très grand territoire, s’étendant des Balkans aux Carpates du Nord et de la mer Noire et la rivière Tyras (Nistru) à la plaine de Tisa, et parfois aussi loin que le Danube moyen. L’histoire de l’or et de la Roumanie va peut-être au-delà de 6000 ans. Vers 1200 avant JC, les Egyptiens utilisaient des peaux de mouton poilées pour extraire de la poussière d’or les sables de la mer Noire.

Europe Carte

Il existe des preuves archéologiques et métallurgiques des mines d’or dans le « Quadrilatère d’or » de la Transylvanie (province de la Roumanie) depuis la fin de l’âge de pierre. Les riches ressources minérales de la région ont été exploitées depuis l’époque romaine ou même avant. Alburnus Maior a été fondée par les Romains sous le règne de l’empereur Trajan comme une ville minière avec des colons illyriens de Dalmatie du sud. La première référence de la ville est sur une tablette de cire datant du 6 Février 131. Les archéologues ont découvert dans les anciennes habitations de la ville des nécropoles, des galeries de mines, des outils d’extraction, 25 comprimés de cire et de nombreuses inscriptions en grec et en latin, centrées autour de la colline Carpeni. Les Romains ont conquis la Dacie en 106 et l’ont quitté en 271. Dans la région de Rosia Montana, province roumaine de Transylvanie, se trouve le plus grand gisement d’or en Europe continentale, même aujourd’hui après des milliers d’années d’exploitation minière et est estimé à plus de 300 tonnes d’or et 1.600 tonnes d’argent.

Rosia Montana Mine

La mine d’or Rosia Montana (province de Transylvanie, Roumanie)

Roman Gold Mine

Galerie de mine d’or romaine dans le massif Orlea (Roumanie). Photo de Lorin Niculae

Les preuves suggèrent que c’est entre 4600 et 4200 avant JC que le travail de l’or a commencé d’abord à Varna Nécropole, en Thrace (maintenant la Bulgarie) voisine. Le site archéologique de Varna Nécropole c’est avéré contenir des sépultures remarquablement riches. Plus de 1,5 kg d’or sous la forme de fines appliques, des bracelets et des perles ont été découverts dans une seule tombe. Certaines découvertes sont toutes des évidences remarquablement exquises. Les bracelets concaves en or massif contesteraient même les plus habiles bijoutiers modernes. Le plus ancien trésor d’or dans le monde, datant de 4600 avant JC à 4200 avant JC, a été découvert sur le site. Varna Necropolis, Thrace (Bulgarie) se trouve sur les rives de la mer Noire et juste au sud de la Dacie (Roumanie actuelle) au sud du Danube.

Varna Gold

Le trésor d’or de Varna Necropolis, Bulgarie
(4,250 avant JC – 6,260 ans)

Vous pouvez donc voir que la relation entre l’or et la Roumanie va très loin dans l’histoire, aussi loin que 6000 ans et elle est encore très forte. 1857 est considéré comme le début industriel de l’industrie pétrolière roumaine. Très rapidement la Roumanie est devenue le “Texas de l’Europe” et la capitale Bucarest le “Paris des Balkans” à cause de la richesse que le pétrole a apportée. Comme vous pouvez le constater dans le tableau ci-dessous la Roumanie a converti ses revenus pétroliers en or. Le Canada et la Roumanie ont atteint un niveau relativement élevé de réserves officielles d’or à cette époque. 1920-1940 correspond au boom pétrolier roumain. Bien que le Canada dans les années 80 a commencé à vendre ses réserves d’or pour atteindre zéro en 2016 et les a remplacés par des monnaies fiduciaires (dollars américains, euro, etc.), la Roumanie elle a maintenu ses réserves d’or près du niveau atteint en 1930. Ce que cela signifie est que 98 pourcent de la dévaluation de la plupart des monnaies fiduciaires qui a eu lieu depuis n’a pas eu d’incidence sur les réserves de change en or de la Roumanie accumulé suite à la vente de pétrole. Les réserves de pétrole de la Roumanie a atteint un sommet en 1975 et a chuté de façon dramatique depuis pour devenir marginales aujourd’hui.

Pendant la première guerre mondiale La Roumanie a envoyé 120 tonnes d’or en Russie pour les mettre à l’abris. En date de 2014, la Russie a rendu seulement 33 kg de ce stock selon un article récent. Le traité roumano-russe de 2003 ne mentionne pas le trésor, mais les présidents de la Roumanie et la Russie ont décidé de créer une commission pour analyser ce problème, mais aucun progrès n’a été faits à ce jour. Ceci ajouterait un autre 97 tonnes d’or à ses actuelles 103,7 tonnes de réserves d’or si et quand ça sera fait; doublant ainsi les réserves d’or à 200,7 tonnes.

Réserves officielles d’or en tonnes de la Roumanie vs le Canada depuis 1890

CanadavsRomaniaGold

Dans le tableau ci-dessous vous pouvez voir que la Roumanie avec 103,7 tonnes de réserves officielles d’or se place très bien par rapport à d’autres pays développés et en voie de développement. La Roumanie se classe 32ème sur 100 des pays qui déclares leurs réserves d’or au FMI.

Réserves officielles d’or en tonnes

OfficialGoldTonnes

Si nous regardons les réserves officielles d’or en tant que pourcentage des réserves de change de la Roumanie, avec 11,1 pourcent elle est au-dessus du seuil de 10 pourcent recommandé récemment par l’économiste Kenneth Rogoff. La Roumanie se classe 33ème sur 100 en pourcentage des réserves de devises internationales des pays qui déclares leurs réserves d’or au FMI.

L’or en pourcentage des réserves totales internationales de devises

GoldForexPercent

Une autre mesure des réserves officielles est en pourcentage du PIB. Ici encore avec 2,2 pourcentage la Roumanie se place très bien au-dessus de la moyenne mondiale qui est de 1,6 pourcent et les États-Unis qui est à 1,7 pourcent. Le ratio de l’or par rapport au PIB montre l’argent véritable qui est disponible pour soutenir l’économie et est une mesure préférée par certains analystes.

Réserves d’or officielles en pourcentage du PIB

GoldGDP%

Un autre ratio intéressant à regarder sont les réserves officielles d’or pro rata par habitant et ici encore la Roumanie avec 5,2 grammes par personne est bien placée à la fois par rapport aux pays développés et en voie de développement.

Les réserves officielles d’or per capita (grammes/personne)

GoldPerCapita2

La Roumanie comme la plupart des pays en voie de développement a une dette publique en pourcentage du PIB faible, mais récemment elle est devenue également l’économie avec la plus forte croissance de l’Union européenne. Selon Frank Holmes, chef de la direction de US Global Investors dans un article récent, “Au premier trimestre [2016] la Roumanie a augmenté son PIB de 4,3 pourcent d’année en année, en battant le 3,9 pourcent prévue par les analystes et en hausse de 1,6 pourcent par rapport au quatrième trimestre de 2015. Cela place le pays parmi les économies de l’Union européenne avec la plus forte croissance, avec la Commission européenne qui s’attend maintenant qu’elle soit le deuxième pays avec la plus forte croissance dans le bloc de 28 membres, derrière l’Irlande.

La croissance d’année en année du PIB
La Roumanie est parmi les économies de l’Union européenne avec la plus forte croissance

RomaniaGDP

La dette publique en pourcentage du PIB

DebtGDP2

Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessous le prix de l’or en devise roumaine, le Leu, ressemble à la tendance du dollar américain ou de l’euro ou en DTS. Je suis sûr que ceci n’a pas échapper à la population locale, très bien accoutumé à l’or et à l’hyperinflation, de la protection contre l’inflation qu’offre d’or. Depuis l’effondrement du régime communiste en décembre 1989 l’or a plus que protégé contre l’inflation tout détenteur. D’un article récent nous apprenons que la plus grande banque de Roumanie a vendu 3 tonnes d’or au cours des huit dernières années. Comme je l’ai mentionné ci-dessus, peu après la révolution en 1989, au moins une banque étrangère (la banque Piraeus) a dès le début considéré la Roumanie comme un bon endroit pour vendre de l’or et a été suivie par d’autres banques.

Le prix de l’or en dollar américain et en leu roumain

Romanian Leu

Comme je viens de vous le montré la Roumanie se démarque en ce qui concerne l’or. La Roumanie a une affiliation de 6000 ans avec l’or et détient toujours de grandes quantités de réserves officielles d’or et des réserves minières sous terre d’or. La Roumanie est à l’opposé du Canada, aussi un pays minier d’or, qui a liquidé cet année tout l’or de ses réserves officielles internationales. La Roumanie a été l’envie de l’empire romain, en particulier à proximité de la fin de l’empire, quand l’empire était à court d’or et d’argent et a totalement dévalué la monnaie romaine, le Denarius.

Bientôt la Roumanie, déjà membre de l’Union européenne, va joindre l’euro et ceci apportera encore 103,7 tonnes d’or de réserves d’or officielles à la zone euro. L’Asie a beaucoup d’or en mains privées, mais l’Europe (et pas seulement la zone euro) a aussi une énorme quantité d’or comme réserves officielles, ainsi que dans des mains privées et hors de vue. La zone euro a (en date de Juillet 2016) 10,786.2 tonnes de réserves officielles d’or. L’Union européenne a 11,549.5 tonnes, toute l’Europe (Russie, la Biélorussie et Ukraine exclues) a 12,621.3 tonnes. Si l’on ajoute la Russie, la Biélorussie et l’Ukraine, l’Europe élargie a 14,185.7 vs l’Amérique du Nord (Canada et États-Unis) 8,133.5 Tonnes. C’est presque le double de l’Amérique du Nord. Vous ne pouvez pas ignorer lors de l’étude des réserves officielles d’or, le fait que presque tous les pays de l’Europe ont de grandes quantités de réserves d’or en dépit de l’effondrement du système monétaire international d’échange or en 1971. Les réserves officielles d’or peuvent jouer un rôle important dans toute mise à jour du système monétaire international qui inclura l’or.

DacianGoldBracelets

Bracelet dac en or de Sarmizegetusa Regia, en date du 1er siècle avant JC ou 1er siècle après JC

PietroaseleTreasure

La poule d’or et les poussins
Le trésor Pietroasele trouvé à Pietroasele, Buzau, Roumanie, est un trésor gothique tardif du IV siècle

 

Advertisements