Le pool d’or de Londres et la nouvelle guerre des monnaies

LondonGoldPool1

Après une analyse de l’effondrement du pool d’or de Londres en 1968 j’ai réalisé à quel point la guerre de l’or d’alors ressemblent à la guerre des monnaies d’aujourd’hui. A cette époque, le monde était sous l’étalon de change-or, mieux connu comme les accords de Bretton Woods de 1944, par opposition au standard aujourd’hui basé sur les monnaies fiduciaires dominé par le dollar américain et plus communément connu comme le standard dollar. En “suspendant temporaire la convertibilité du dollar en or,” le président américain Richard Nixon unilatéralement a mis fin au standard d’échange-or en 1971. De facto la décision américaine a mis fin indéfiniment et de façon permanente au standard de change-or. Depuis lors, nous sommes dans un standard de monnaies fiduciaires largement dominés par le dollar américain. Pourtant, l’or est resté une réserve internationale importante pour la plupart des banques centrales du monde.

L’accord de Bretton Woods a fait du dollar et de l’or les monnaies de réserve internationales, et a stipulé que les réserves de toutes les nations membres devaient consister soit d’or physique ou de monnaies convertibles en or. Le dollar américain était convertible en or à un taux d’échange fixe. Les pays membre du standard d’échange-or de Bretton Woods ont commencé à manipuler leurs devises au niveau national, en essayant souvent de dévaluer leur monnaie en même temps ou légèrement plus élevés que les taux auquel le dollar était dévalué. Les États-Unis avaient gonflé la masse monétaire de beaucoup pour financer la guerre du Vietnam et le projet de la Grande Société du président Johnson, et par conséquent les Etats-Unis n’étaient plus en mesure de racheter les dollars détenus par les étrangers en échange d’or. En Octobre 1960, le commerce de l’or sur le marché de l’or à Londres a atteint $40/oz, ce qui était supérieur de $5 au prix cible de la banque centrale. Le monde est entré dans la zone grise des taux de change flottants libres. Pour protéger le standard international d’échange-or de l’effondrement, le pool d’or de Londres a été secrètement créé.

Réservés officiels internationales d’or (tonnes)

LondonGoldPool2

Le pool d’or de Londres était une mise en commun des réserves d’or par un groupe de huit banques centrales des États-Unis et de l’Europe occidentale qui ont accepté le 1er novembre 1961 de coopérer afin de maintenir le système de Bretton Woods de devises convertibles à taux fixe et de défendre un prix de l’or de $35 par once par des interventions sur le marché de l’or de Londres. Les membres du pool d’or de Londres et leurs contributions initiales en or et en tonnes au pool d’or de Londres étaient:

                  Etats Unis, 120 tonnes                        Etats Unis, 120 tonnes
                  Europe occidentale, 120 tonnes       Allemagne, 27 tonnes
                                                                                     Royaume Unis, 22 tonnes
                                                                                     France, 22 tonnes
                                                                                     Italie, 22 tonnes
                                                                                     Belgique, 9 tonnes
                                                                                     Hollande, 9 tonnes
                                                                                     Suisse, 9 tonnes
Le pool d’or de Londres (240 tonnes)

LondonGoldPool3

Le début de la fin pour le pool d’or de Londres a été la dévaluation de la livre sterling en novembre 1967. Jeudi soir 14 mars 1968 des réunions d’urgence ont eu lieu à Buckingham Palace à Londres. La reine a ensuite déclaré le vendredi 15 mars, 1968, un “congé bancaire”. Le marché de l’or de Londres est resté fermé pendant deux semaines, au cours desquelles le pool d’or de Londres a été officiellement dissous. Cela a conduit à la création des droits de tirage spéciaux (DTS) par le FMI en 1969, initialement définis en grammes d’or (0.888671 grammes) et égales au dollar américain (35 DTS = 35 USD = 1 oz d’or). En 1971, le président américain Richard Nixon unilatéralement a mis fin au standard d’échange-or. En 1973, les DTS ont également été dissocié de l’or et redéfinie comme un panier de 16 monnaies fiduciaires.

LondonGoldPool4.png

Je suis sûr que vous voyez déjà la ressemblance avec les guerres de monnaies récentes qui ont commencé en 2008. L’effondrement du standard de change-or a commencé avec les guerres d’or parce que les monnaies fiduciaires été à ce moment-là liés à l’or et s’est terminé avec l’effondrement du standard. Depuis la crise financière de 2008, nous avons encore une fois une guerre des monnaies en raison de la dette excessive créée par une grande guerre. Dans les années 60, c’était la guerre du Vietnam et en 2008 s’était la guerre en Irak. Depuis 2008, nous sommes dans une guerre de monnaies avec de courtes périodes de trêves et même une certaine collaboration. Comme avec le pool d’or de Londres nous avons maintenant des tentatives similaires de manipuler le système monétaire international afin de le sauver de l’effondrement. Dans les années 60 l’or était au centre de la manipulation alors qu’aujourd’hui ce sont les monnaies fiduciaires. Dans un article récent, l’auteur Jim Rickards révèle une entente similaire, mais pas sur le marché de l’or, mais plutôt sur les marchés des changes. Il fait mention d’un accord secret conclu par le G4 (Japon, Chine, Etats-Unis et l’Union Européenne) et le FMI lors d’une réunion du G20 à Shanghai. Comme le pool d’or de Londres “l’accord de Shanghai est arrivé dans la discrétion, mais il restera dans l’histoire comme un tournant majeur dans le système monétaire international”, explique Jim Rickards. Le but de l’accord, selon Jim Rickards, est d’affaiblir le yuan sur une base relative, en renforçant les monnaies des principaux partenaires commerciaux de la Chine, le Japon et l’Europe. En d’autres termes, dit Jim Rickards, si le yen et l’euro deviennent plus forts c’est la même chose que de rendre le yuan plus faible, mais sans le choc d’une dévaluation chinoise.

Cependant, les dévaluations compétitives à la fin sont un jeu où personne ne gagne et se conclues à nouveau par un effondrement du système monétaire international comme en 1971, mais cette fois-ci du standard de facto dollar. Depuis l’effondrement de Bretton Woods, le système monétaire international est basé sur les monnaies fiduciaires avec le dollar américain à sa base. En raison de sa domination, même si pas “officiel”, il est appelé le standard dollar. Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessous le dollar américain domine encore les réserves officielles internationales (63,6 %), suivie par l’euro (20,4%). Ainsi, près de 2/3 des réserves de change sont en dollars américains.

Composition des réserves monétaires officielles de devises

LondonGoldPool5

Le problème qui a fait s’effondre l’étalon de change-or est le même qui va faire s’effondre l’actuel standard dollar et qui est la dette globale excessive et plus particulièrement celle des États-Unis. En fait, ce qui est arrivé en 1971 s’est de retarder l’écrasement sans résoudre le problème. Aujourd’hui, le problème est le même, mais seulement plusieurs fois plus grande et il ne sera pas possible de nouveau de le repousser à plus tard.

Tous les efforts pour sortir l’or de façon permanente du système monétaire international ont évidemment échoué. L’or est resté dans l’ombre et il est revenu sous les projecteurs depuis la crise financière de 2008 comme l’augmentation des réserves d’or des banques centrales le montre clairement. Il est également évident que l’or n’a jamais quitté le système. Les avoirs d’or officiels maximaux ont été atteint en 1965, ils ont diminué seulement de 22% jusqu’en 2007. Ils augmentent à nouveau depuis 2007, retraçant déjà près de la moitié de la baisse, aujourd’hui en 2016. Les deux principaux acheteurs d’or officielle ont été la Chine et la Russie. Les réserves officielles d’or représentent encore aujourd’hui, si elles sont incluses dans les réserves internationales officielles, 15,4 %.

Composition des réserves monétaires officielles de devises incluant l’or

LondonGoldPool6

On parle de remplacer le dollar américain par les DTS mais ceci ne ferait que repousser le problème dans le futur si ce n’est pas déjà trop tard. Rappelez-vous que le problème est non seulement le dollar, mais aussi toutes les autres monnaies fiduciaires qui sont incluses dans les DTS, comme l’euro, la livre sterling, le yen japonais et à partir d’octobre 2016, le yuan chinois. La diversification aura le même effet que les paniers de CDS ont eu et qui ont presque produit l’effondrement du système financier en 2008. Le tableau ci-dessous montre très bien ce que je veux dire. Il représente l’évolution des DTS depuis leur création en 1969. En 1980, seulement 10 ans après la déconnexion des DTS réels de l’or, le nouveau panier fiduciaire DTS a perdu 93% de sa valeur en or. En juillet 2016, il a perdu 96%. Toutes les monnaies fiduciaires sont corrélées entre elles et par conséquent nous avons aujourd’hui un problème systémique. La diversification avec des devises fiduciaires ne résoudra pas le problème.

Droits de tirages spéciaux (DTS) calculés en or

LondonGoldPool7

Comme avant l’effondrement du standard d’échange-or nous avons eu la tentative du pool d’or de Londres pour sauver le standard, nous avons aujourd’hui l’accord de Shanghai et des initiatives similaires pour sauver le standard dollar. Je suis sûr que ses tentatives échoueront aussi comme le pool d’or de Londres l’a fait. L’effondrement du pool d’or de Londres a été initié par un initié (la France) et suivie par les autres pays européens. Ne soyez pas distrait par l’apparente collaboration que montre le G20 aujourd’hui. L’équivalent de la France d’alors pourrait être la Chine aujourd’hui et suivi de très près par la Russie; si pas les deux en même temps. L’accord de Shanghai pourrait être le prélude à l’effondrement du standard dollar comme le pool d’or de Londres l’a été dans les années 60 pour le standard d’échange-or.

LondonGoldPool8.png

Advertisements

One thought on “Le pool d’or de Londres et la nouvelle guerre des monnaies

Comments are closed.