Le pouvoir de l’or

Gold Falcon

Des efforts gigantesques ont été faits à fin d’éliminer l’or du système monétaire international depuis 1971 jusqu’en 2008. Nulle part il est plus évident que dans une note de 1974 du sous-secrétaire adjoint pour la finance internationale et le développement (Sidney Weintraub) au sous-secrétaire du trésor pour les affaires monétaires (Paul Volcker). Il affirme que “les objectifs des États-Unis pour le système monétaire international – un système durable, stable avec les DTS à son centre en tant qu’actif de réserve fort – sont incompatibles avec un rôle important et continue de l’or en tant qu’actif de réserve.” Il poursuit en disant que ”C’est l’inquiétude des États-Unis que toute augmentation substantielle dans le prix auquel les transactions officielles d’or sont faites maintenant (1974) renforcera la position de l’or dans le système et paralysera les DTS.”

Les DTS qui étaient censés remplacer l’or ont été introduits en 1969 et liés à l’or. En 1973, ils ont été dissociés de l’or et les DTS sont devenu un indice de 16 devises fiduciaires. Il est désormais composé de 4 devises et à partir d’Octobre 2016 ils seront composés de cinq monnaies lorsque le yuan sera ajouté. Le graphique ci-dessous montre parfaitement combien Voltaire avait raison quand il a dit “l’argent papier finit toujours par revenir à sa valeur intrinsèque – zéro.” En 1980, seulement 10 ans après la déconnexion des DTS physiques de l’or, le nouvel indice fiduciaire DTS a perdu 93% de sa valeur en or. En mai 2016, il a perdu 96 %.

Les droits de tirages spéciaux (DTS) en once d’orSDR priced in Gold

De 1971 jusqu’à 2000, les gouvernements et surtout les États-Unis ont essayé de maintenir le prix de l’or bas et le milieu académique de l’économie ont utilisé tout type d’analyse pour dénigrer l’or comme monnaie et le pousser hors du système monétaire international. Cependant en fait l’or n’a jamais quitté le système monétaire international. Alan Greenspan a appelé l’or de “l’argent in extremis” et l’auteur Jim Rickards dans son dernier livre “The New Case for Gold” dit qu’après 1971 nous sommes quand même restés dans un “standard or mais dans l’ombre”. J’ai aussi dit depuis des nombreuses années que depuis 1971 nous sommes restés dans un étalon-or “de facto”.

Dans un livre sur l’or (The Power of Gold) Peter Bernstein dit que “aujourd’hui (1990) beaucoup de gens croient que le dollar est le lien qui maintient le système en place, comme l’or l’a fait dans le passé.” Toutefois, il ajoute également que “l’or peut à nouveau servir de support ultime dans des conditions chaotiques. Son retour à son rôle traditionnel de monnaie universelle est toutefois peu probable, à moins que le temps viendrait où le dollar, l’euro et le yen ont tous échoué à fonctionner comme des moyens de paiement acceptables à travers les frontières internationales.” Il a écrit ceci 10 ans avant la crise de 2008, lorsque le dollar était à son plus haut en même temps que le marché boursier américain. Il était dans ses 80 ans avec près d’un siècle d’expérience de vie et de sagesse.

En 2008, le monde a connu une crise financière majeure qui a presque fait s’effondre le système monétaire international et on a vu l’or revenir dans le système monétaire international d’abord dans les coulisses puis en premier plan comme Peter Bernstein l’avait prédit. Depuis 2009 les banques centrales occidentales ont cessé de vendre leurs réserves d’or et les banques centrales orientale ont accéléré leur accumulation d’or.

Dans un article récent l’économiste Kenneth Rogoff, qui est un candidat potentiel pour le conseil d’administration de la Fed et peut-être même président, a écrit un article suggérant que les pays en voie de développement devraient acheter de l’or. Cela signifierait non pas à commencer acheter de l’or, car ils achètent déjà d’une façon constante depuis 2008 et en grandes quantités, mais accélérer réellement leurs achats d’or. Il est intéressant que M Rogoff sent aussi le besoin de se justifier en se distançant des supporteurs du standard or en disant: “Je ne fais pas parti de ceux – généralement américains cinglés d’extrême-droite – qui sont favorables à un retour de l’étalon-or dans lequel les pays fixent la valeur de leur monnaie en termes d’or.” La possession même d’un kilogramme d’or vous classait comme un “cinglé d’extrême-droite” par les économistes classiques. Il dit aussi que “Même augmenté, par exemple, jusqu’à 10% leurs réserves en or ne les amèneraient nulle part à proximité de plusieurs pays riches qui eux détiennent 60-70% de leurs (certes plus petites) réserves officielles en or.”

M Rogoff est également l’un des économistes qui proposent l’interdiction de l’argent physique pour que les gouvernements aient un contrôle total sur les avoirs des gens et imposeraient ainsi des taux d’intérêt négatifs. Si cela arrivait, ça encouragerait également les investisseurs privés à convertir leurs liquidités en or. Peut-être qu’il envisage aussi également d’interdire la possession d’or par des investisseurs privés.

Cette accumulation d’or est pas seulement faite par les banques centrales, mais aussi par les investisseurs privés. La vente de lingots et de pièces de monnaie d’or d’un gramme à un kilogramme a considérablement augmenté depuis la crise de 2008 et ça dans le monde entier. Le Prof. Antal Fekete dit que “L’or qui circule inspire confiance; l’or gardé sous clé indique un manque de confiance.” Cette accumulation indique clairement que l’or est retiré du marché suite à la crainte d’un effondrement du système monétaire international actuel. Une fois la remise à zéro du système monétaire, quelle qu’en soit sa forme, l’or recommencera à circuler de nouveau.

Dans une excellente histoire de la seconde guerre mondiale vue sous l’angle des réserves d’or (Chasing Gold: The incredible story of how the Nazis stole Europe’s gold, George M. Taber), nous pouvons voir le pouvoir de l’or et quels efforts les pays ont fait pour protéger leurs réserves d’or tout en abandonnant les monnaies fiduciaires derrière. Par exemple dans un cas ils ont pensé brûler du l’argent en papier pour une meilleure lumière lors du chargement d’or sur les navires pendent la nuit. J’ai été surpris de lire dans ce livre combien de risque les employés des banques centrales ont pris durant la guerre pour garder l’or hors des mais des Nazis et combien d’effort les Nazis on fait pour mettre la main sur les réserves d’or et ça dans chaque pays qu’ils ont occupé. D’après ce que je comprends aujourd’hui la CIA américaine considère également l’or comme un actif stratégique.

2750 ans séparent les deux pièces d’or ci-dessous. Les deux pèsent environ un gramme. L’une a été trouvé en 2014 dans les eaux peu profondes près de la station balnéaire de Sozopol sur le bord de la mer Noire en Bulgarie et est datée de 736 avant JC, l’autre a été frappée par la Monnaie Royale Canadienne à Ottawa, Canada en 2015 après JC.

Gold Coins X

La frappe de monnaie a été inventé dans le septième siècle avant JC dans la région de la mer Noire au nord-est de la Grèce, où l’écoulement alluvial d’or et d’argent mélangés ensemble a donné l’alliage connu sous le nom d’électrum. L’or et l’argent ont été utilisés par les plus anciennes civilisations égyptiennes et mésopotamiennes comme un conservateur de richesse, et un moyen d’échange. Mais cet électrum d’origine naturelle a été pour la première foi frappé en monnaie par les rois de Lydie, Miletos, Ephèse, Phokia, puis Lesbos et Kyzykos.

Cependant, l’histoire monétaire de l’or va au-delà de la frappe des monnaies à plus de 6000 ans si l’on regarde les objets en or trouvés à Varna Necropolis en Bulgarie. Le plus ancien trésor d’or dans le monde, datant de 4600 à 4200 avant notre ère, a été découvert à ce site sur le bord de la mer Noire en 1972.

Thracia

C’est mon hypothèse que ce qui rendrait le prix de l’or a explosé à un niveau de $5.000 serait une cohue par les banques centrales comme il est arrivé en 1978 lorsque la London Gold Pool s’est effondré. Les déclarations des économistes comme M Rogoff peuvent créer une cohue sur l’or semblable comme je l’ai prédit.

Ben Bernanke, président sortant de la Fed, lorsque Ron Paul, membre du Congrès, lui a demandé lors d’une réunion du comité des services financiers du congrès des États-Unis si l’or est de l’argent a répondu que l’or n’est qu’une tradition et que c’est la raison pour laquelle les banques centrales détiennent de l’or. Je me demande encore s’il le croit vraiment? Il semble que M Rogoff ne soit pas d’accord et veut que les pays en voie de développement détiennent au moins 10% de leurs réserves en or. Ceci est également le nombre magique qui a été transmis à travers les générations comme une bonne police d’assurance (détenir 10 % en or et prier Dieu que vous n’en aurait jamais besoin).

Advertisements